SYNERGLACE Ligue Magnus – Journée 9

25 octobre 2020 - 16h00
Patinoire île Lacroix, Rouen

Récapitulatif

Buts :

Rouen :

07.55 Anthony Guttig (ass Maxim Lamarche et Rolands Vigners)

35.37 Joël Caron (ass Nicolas Deschamps et Joris Bedin)

39.17 Loïc Lamperier (ass Florian Chakiachvili et Anthony Guttig)

42.13 Enzo Cantagallo (ass Joris Bedin)

43.42 Maxim Lamarche (ass Rolands Vigners et Anthony Guttig)

44.06 Florian Chakiachvili (ass Joris Bedin et Vincent Nesa)

49.45 Rolands Vigners (ass Anthony Guttig et Loïc Lamperier)

Cergy-Pontoise :

21.17 Max Kalter (ass Philippe Bureau Blais)

Pénalités :

Rouen :

4 minutes

Cergy-Pontoise :

20 minutes

Arbitres :

M. Peyre et M. Cregut

assistés de M. Debuche et M. Thiebault

Résumé du match :

Le départ de la première période est Rouennais avec le premier tir bleu de Bedin. Cergy a immédiatement répondu, forçant Pintaric à dévier de sa botte sur un compteur rapide, offrant aux jokers une première solution de tir. Bedin brille à nouveau avec une nouvelle attaque et un tir du cercle gauche, à peine repoussé par le gardien adverse.

Rouen poursuit son attaque, échouant dans ce dernier geste majeur pour espérer surprendre Tirone, Caron a raté le tir qui est repris par Lagace sans autre résultat. Une bataille qui a eu lieu devant le but de Cergy qui est sorti avec honneur, poussant la menace hors de sa zone. Après une nette domination de la part de l’équipe rouennaise, cette dernière ouvre le score après huit minutes de jeu avec la belle frappe de Guttig rebondissant devant le cadre après une passe à trois entre Vigners et Lamarche.

Rouen laisse passer quelques chances face à des Jokers comme Lacheny, dont le tir n’est pas cadré. Malgré leur domination, Rouen a du mal à trouver à redire. Il reste moins de quatre minutes de jeu, et poussés par les pointes implacables des dragons, ils finissent par éclater et s’aggraver. Malgré cette situation délicate pour les Jokers, ils détiennent un avantage sur les unités spéciales normandes qui ont frénétiquement coincé le hockey dans leurs relances, offrant un revers à Kestila avec Bureau Blais en soutien avant de revenir à l’égalité. Ensuite, ce fut au tour de Da Costa et Lorcher de tenter leur chance dans un combat à deux, profitant de l’erreur de concentration de l’adversaire. Cette fois, c’est Rouen qui a été rattrapé par la patrouille à quelques secondes du buzzer, donnant à l’adversaire le premier avantage.

Capitalisant sur leur avantage en ce début de match, les jokers vont bientôt compter sur Bureau Blais pour diviser la défense normande sur la gauche et passer la rondelle à Kalter, qui étonne avec un tir rapide au poignet depuis le cercle gauche. Malgré ce retour à l’égalité, les Rouennais ont continué à tirer de loin sans succès, profitant même de la nouvelle infériorité de Cergy, des combats gagnés pendant plusieurs secondes, aidés par une équipe inspirée devant le but.

Une nouvelle chance de reprendre l’avantage est offerte aux rouennais, reprises dans le cadre avancé en cassant le rythme, et les jokers tiennent bon. Sans solutions, les Rouennais ont encore une fois perdu l’avantage. D’un autre côté, Cergy en a profité pour essayer des choses comme avec Lubin qui rodait près de la zone des buts de Pintaric et a à peine réussi à donner l’avantage à son équipe après une rondelle griffée. En réponse, le jeune Guerif de Rouen vole la rondelle après la mauvaise récupération de Cergy, mais perd le duel avec le gardien.

Le troisième penalty en faveur de l’équipe de Rouen est sifflée par les arbitres, mais Cergy tient de nouveau tête aux rouennais qui n’ont pas réussi à briser le château parisien. Cette fois, il ne faut qu’une minute aux Dragons pour obtenir une quatrième pénalité qui leur permettra cette fois de reprendre le dessus. Installé dans le camp, Bedin transmet le palet, qui sera dévié par Caron, trompant ainsi le gariden de Cergy. Les dragons installés dans la région de Cergy tentent de déplacer les lignes, un flot de tir d’un axe oblige Tirone à le faire deux fois. Chakiachvili tente le même tir après la passe de Guttig, les Jokers se replie pour repousser la rondelle, Lampérier récupère la rondelle et la pousse au fond du filet.

Les deux équipes augmentent le rythme dans la dernière période, de camp en camp : Rouen continue de dominer les courageux Jokers.

Mais comme dans les jeux précédents, les Dragons montent de niveau et s’accélèrent dans leurs attaques, accélérant la défense de l’adversaire. Bedin crée une situation de surnombre avec son coéquipier Cantagallo à l’arrivée. Une minute plus tard et une nouvelle pénalité en faveur de Rouen est sifflé par le trio d’arbitrage, Cergy débordé ne peut échapper à la prison. Le but suivant ne se fait pas attendre, Vigners donnent un caviar à Lamarche à qui il ne restera plus qu’à décaler le palet.

Malheureusement, un retour à l’égalité ne changera plus la donne. Rouen inscrit son troisième but en moins de deux minutes. Chakiachvili a utilisé le rebond laissé par le garde Cergy après avoir bloqué le tir de Bedin. Une minute et demie plus tard, Vigners a marqué le septième et dernier but. Les jokers ne pourront plus revenir dans un match où les pénalités ont fini par dépasser leur envie de tenir contre Rouen, mettant trop d’efforts en défense, mettant fin aux dix dernières minutes du match en essayant d’éviter d’encaisser un but supplémentaire, avec deux nouvelles pénalités à maîtriser.

Les images de la rencontre :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Venue

Patinoire île Lacroix, Rouen
Patinoire Guy-Boissière, Pont Mathilde, Centre Ville Rive Gauche, Rouen, Seine-Maritime, Normandie, France métropolitaine, 76000, France